Translate

News

dimanche 18 novembre 2018

Lupus contraception et grossesse 10 Choses à retenir

Lupus contraception et grossesse 

10 Choses à retenir


  1. Les œstrogènes et la grossesse entraînent des poussées lupiques. 
  2. Le lupus peut être révélé au cours d’une grossesse ou dans le post-partum. 
  3. Habituellement, la fertilité des patientes lupiques est similaire à celle de la population générale, en dehors des traitements par cyclophosphamide ou en cas d’insuffisance rénale sévère. 
  4. L’augmentation des pertes fœtales est essentiellement la conséquence d’un syndrome des antiphospholipides associés. 
  5. Une grossesse au cours du lupus est possible, mais elle doit être programmée. 
  6. Un délai de 1 an après une poussée viscérale sévère notamment rénale, et uniquement si la poussée est contrôlée, est indispensable. 
  7. La grossesse est contre-indiquée en cas d’insuffisance rénale sévère, d’hypertension artérielle non contrôlée et d’hypertension artérielle pulmonaire. 
  8. Les traitements du lupus (prednisone et hydroxychloroquine) ne doivent pas être arrêtés, mais les inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC) et le mycophénolate mofeétil sont contre-indiqués pendant la grossesse. 
  9. Le seul immunosuppresseur autorisé en cas de grossesse lupique est l’azathioprine. 
  10. La contraception est indispensable surtout lorsque la maladie n’est pas contrôlée et sous immunosuppresseurs (cyclophosphamide et mycophénolate mofétil).

Aucun commentaire: